Votre barre d'outils Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeAugmenter les contrastes en inversant les couleursLa mise en forme courante correspond à celle par défaut Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyez cette page à un ami. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. partager sur facebook

Réglementation incendie - Limitation de la propagation du feu par les façades

L’isolation thermique des façades par l’extérieur se généralisant, la réglementation concernant la sécurité incendie s’est vue renforcée ces dernières années, afin de limiter la propagation du feu par les façades, notamment pour les bâtiments d’habitations de plusieurs étages.

Réaction et résistance au feu

 > Réaction au feu

La réaction au feu est une propriété intrinsèque du matériau. Elle englobe la somme des caractéristiques d'un matériau, notamment sa combustibilité et son inflammabilité, en rapport avec son influence sur la naissance et la propagation d'un incendie.

-> Combustibilité : un corps est dit combustible s'il a la capacité de prendre feu. Les substances combustibles ont un point d'éclair égal ou supérieur à 37,8 °C.

-> Inflammabilité : un corps est dit inflammable s'il a la propriété de s'enflammer facilement. Les substances inflammables ont un point d'éclair inférieur à 37,8 °C (ex : essence, kérosène, propane, gaz naturel, etc.).

Remarque :

  • Les substances inflammables s'enflamment plus rapidement que les substances combustibles.
  • Les substances combustibles dégagent plus de chaleur que les substances inflammables.

 

Depuis 2002, les Euroclasses (A1 à D) sont déterminées par de nouvelles méthodes d'essais harmonisées au niveau européen et remplacent les anciennes classes de réaction au feu (M0 à M4).

Classement au feu Euroclasse :

  • A1 et A2: non combustible
  • B: faiblement combustible
  • C : combustible difficilement inflammable
  • D : très combustible (de moyennement inflammable à facilement inflammable)
  • E : très inflammable et propagateur de flamme
  • F : non classé ou non testé

 

Les Euroclasses prévoient des classifications additionnelles :

  • s (1,2,3) pour la production de fumées : « s » désigne « smoke » (s1 = quantité et vitesse de dégagement de fumées faible)
  • d (0,1,2) pour la chute de gouttes et de débris enflammés : « d » signifie « drop » (d0= le produit n'engendre aucune goutte ou débris enflammé lors de sa combustion)
Equivalence Euroclasses et anciennes classes réaction feu
Equivalence Euroclasses et anciennes classes réaction feuEquivalence Euroclasses et anciennes classes réaction feu

 

 

 > Résistance au feu

La résistance au feu indique le temps durant lequel, lors d'un feu, un élément de construction (paroi, plancher, porte, etc.) conserve ses propriétés physiques et mécaniques. Ce matériau est classifié dans trois catégories.

Classification française :

  • SF Stable au feu: l'élément de construction conserve, durant le temps indiqué, ses capacités de portance et d'auto-portance.
  • PFPare-Flammes: L'élément est stable au feu et évite, durant le temps indiqué, la propagation, du côté non sinistré, des gaz de combustion et des fumées.
  • CF Coupe-Feu: L'élément est pare-flammes et évite, durant le temps indiqué, la propagation de la chaleur du côté non sinistré.

           Ces performances sont exprimées en heure ou fraction d'heures.

Classification européenne :

  • R: Résistance mécanique ou stabilité
  • E: Etanchéité au feu: Aptitude d'un élément de construction ayant une fonction de compartimentage à résister à une exposition au feu sur un seul côté sans transmission au côté non exposé du fait du passage de quantités importantes de flammes ou de gaz chauds du feu vers le côté non exposé. Ils peuvent entraîner l'allumage soit de la surface non exposée au feu soit d'un matériau adjacent à cette surface.
  • I : isolation thermique : Aptitude de l'élément de construction à résister à une exposition au feu sur un seul côté sans le transmettre par suite d'un transfert de chaleur important depuis le côté exposé vers le côté non exposé. La transmission doit être limitée de façon à ne pas enflammer la surface non exposée ni aucun matériau dans le voisinage immédiat de celle-ci (toujours utilisé en complément d'une classification E).

Correspondance entre classifications européenne et française
Correspondance entre classifications européenne et française

 

Exemples :      

  • E 30 = Pare-Flammes 1/2h
  • EI30 = Coupe-Feu 1/2h

Classement des bâtiments d’habitation du point de vue de la sécurité incendie

La sécurité incendie distingue quatre familles d'habitation :

 

Habitations individuelles

Habitations collectives

1ère famille

H ≤ R +1 max

-

2ème famille

R+1 min ≤ H

H ≤ R+3

3ème famille

-

R+4 ≤ H ≤ R+7 (famille 3A)

Ou R+7 < H ≤ 28 m (famille 3B)

4ème famille

(Immeubles de moyenne hauteur ou IMH)

-

28 m < H ≤ 50 m

(soit H > R+9 )

 

1ère famille :

  • Habitations individuelles isolées ou jumelées à un étage sur rez-de-chaussée, au plus ;
  • Habitations individuelles à rez-de-chaussée groupées en bande ;
  • Habitations individuelles à un étage sur rez-de-chaussée, groupées en bande, lorsque les structures de chaque habitation concourant à la stabilité du bâtiment sont indépendantes de celles de l'habitation contiguë.

 

2ème famille :

  • Habitations individuelles isolées ou jumelées de plus d'un étage sur rez-de-chaussée ;
  • Habitations individuelles à un étage sur rez-de-chaussée seulement, groupées en bande, lorsque les structures de chaque habitation concourant à la stabilité du bâtiment ne sont pas indépendantes des structures de l'habitation contiguë ;
  • Habitations individuelles de plus d'un étage sur rez-de-chaussée groupées en bande ;
  • Habitations collectives comportant au plus trois étages sur rez-de-chaussée.

 

3ème famille :

Habitations dont le plancher bas du logement le plus haut est situé à vingt-huit mètres au plus au-dessus du sol utilement accessible aux engins des services de secours et de lutte contre l'incendie, parmi lesquelles on distingue :

         > 3ème famille A : habitations répondant à l'ensemble des prescriptions suivantes :

            o   Comporter au plus sept étages au rez-de-chaussée ;

            o   Comporter des circulations horizontales telles que la distance entre la porte palière de logement la plus éloignée et l'accès à l'escalier soit au plus égale à dix mètres ;

            o   Être implantées de telle sorte qu'au rez-de-chaussée les accès aux escaliers soient atteints par la « voie échelles ».

        > 3ème famille B : habitations ne satisfaisant pas à l'une des conditions précédentes.

        (Le maire d'une commune peut décider de classer les bâtiments en 3ème famille A si les services de secours de la commune sont doté d'échelles aériennes de hauteur suffisante).

 

4ème famille :

  • Habitations dont le plancher bas du niveau le plus haut est situé à cinquante mètres au plus au-dessus du niveau du sol utilement accessible aux engins des services publics de secours et de lutte contre l'incendie, et qui ne relèvent pas des trois autres familles d'habitation.

Evolution de la réglementation incendie à partir du 1er janvier 2020

À partir du 1er janvier 2020, les règles de limitation de la propagation du feu par les façades pour les quatre familles d'habitation évoluent. À compter de cette date, toute demande de permis de construire ou de déclaration préalable pour des travaux de rénovation de façade devra respecter la nouvelle réglementation (en dehors des simples travaux ravalement).
Les principales évolutions concernent la prise en compte des chutes d'objet dans l'appréciation du risque ainsi que la prise en compte des risques associés à l'environnement extérieur immédiat de la façade.

 

Classe d'habitation

Avant le 1er janvier 2020

A compter du 1er janvier 2020

1ère famille

Habitations individuelles (R+1 max)

Classement M3 (soit à minima D-s1-d1) ou parements extérieurs réalisés en bois.

A minima D-s3-d0.

2ème famille

Habitations individuelles (R+1 min)

Habitations collectives (R+3 max)

3ème famille

Habitations collectives

(R+3 < H < R+7 ou R+7 < H < 28m)

Classement M2 (soit à minima C-s3-d1) pour les façades des RDC.

 

Classement M2 ou M3 (à minima D-s1-d1) en fonction de la distance avec les immeubles en vis-à-vis pour les façades des étages.

 

Résistance à la propagation verticale du feu par les façades autres que les façades d'escaliers.

 

A minima A2-s3-d0 pour chacun des éléments constitutifs du système de façade

OU

Efficacité globale du système de façade démontrée par laboratoire agréé

 

4ème famille

Habitations collectives (28 m < H < 50 m, soit H > R+9)

A minima A2-s3-d0 pour chacun des éléments constitutifs du système de façade

OU

A minima A2-s3-d0 pour chacun des éléments sauf pour un sous-ensemble du système à condition qu'il soit protégé par un écran thermique avec une performance de résistance au feu EI30 (coupe-feu pendant 30 minutes)

+

Efficacité globale du système de façade démontrée par un laboratoire agréé.

Ce qui changerait pour les copropriétés :

  • Interdiction à priori d'utiliser des panneaux d'isolants en polystyrène pour l'isolation par l'extérieur des façades des bâtiments de plus de 9 étages (hauteur > 28 m)
  • Utilisation du polystyrène autorisé pour les copropriétés de 4 à 9 étages, sous réserve de respecter certaines préconisations (mise en place de bande filante en laine de roche faisant office de coupe-feu).

Selon les caractéristiques de votre copropriété, votre maître d'oeuvre, assurant la planification et le suivi de tels travaux de rénovation, est à même de vous renseigner sur la réglementation applicable.

ALEC - Agence Locale de l'Energie et du Climat de la métropole grenobloise
14 avenue Benoît Frachon - 38400 Saint-Martin-d'Hères
Tél. 04 76 00 19 09
Tous droits réservés © ALEC Grenoble 2011