•  Accueil ›
  •  Copropriétés ›
  •  Mur|Mur (2010-2014) : Bilans des consommations énergétiques après isolation
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeAugmenter les contrastes en inversant les couleursLa mise en forme courante correspond à celle par défaut Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyez cette page à un ami. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. partager sur facebook

Mur|Mur (2010-2014) : Bilans des consommations énergétiques après isolation

Suite à la première campagne d’isolation thermique Mur|Mur (2010-2014) qui a permis d'isoler 4 500 logements en copropriété, une mesure des économies d’énergie après travaux a été effectuée sur 15 copropriétés en chauffage collectif, soit 1 248 logements.

Baisse moyenne de 41 % des consommations de chauffage

En moyenne, les consommations de chauffage ont diminué de 41 % comme l'illustre le graphique ci-dessous (de 18 % à 69 % d'économie selon les copropriétés).

 

Ces résultats varient selon plusieurs facteurs :

  • Le niveau de consommation initial : une copropriété qui a une consommation avant travaux élevée aura généralement un potentiel d'économie plus important.

  • Le bouquet de travaux voté : en plus de l'isolation des façades, le fait d'isoler la toiture, le plancher bas [bouquet complet], de rénover le système de ventilation et de remplacer les fenêtres privatives [bouquet exemplaire] a permis de réaliser des économies supplémentaires et d'améliorer le confort en été et en hiver.

  • La forme du bâtiment : un immeuble en forme de « barre » consommera par exemple généralement plus qu'une tour.

  • La proportion de surface vitrée : une copropriété ayant une surface vitrée importante a tendance à consommer plus d'énergie.

Des rénovations exemplaires équivalentes à des bâtiments neufs

Dans le cas des copropriétés « Exemplaires » le niveau atteint est équivalent à celui des bâtiments neufs (BBC) selon l'observatoire des consommations réalisés auprès de bailleurs sociaux de la métropole grenobloise par l'ALEC.

Chauffage individuel : des résultats hétérogènes

Dans le cas des copropriétés en chauffage individuel, les résultats varient aussi en fonction de la position du logement dans l'immeuble et de la gestion du chauffage par les occupants. Si ce n'est déjà fait, il est important d'installer ou faire installer un thermostat d'ambiance programmable pour être sûr de ne chauffer que lorsque cela est nécessaire et à une température maitrisée. Pour rappel 19°C-20°C dans les pièces de vie, baisse de la température la nuit et lors des absences prolongées (plus de 2 jours).

Un suivi plus complet pour Mur|Mur 2

Avec Mur|Mur 2, ce suivi des consommations a été systématisé à l'ensemble des copropriétés en chauffage collectif, soit une base de données d'environ 130 copropriétés.

Ce suivi permet notamment d'analyser plus finement les résultats, d'optimiser les dispositifs et d'identifier d'éventuelles dérives de consommations.

ALEC - Agence Locale de l'Energie et du Climat de la métropole grenobloise
14 avenue Benoît Frachon - 38400 Saint-Martin-d'Hères
Tél. 04 76 00 19 09
Tous droits réservés © ALEC Grenoble 2011