Votre barre d'outils Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeAugmenter les contrastes en inversant les couleursLa mise en forme courante correspond à celle par défaut Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyez cette page à un ami. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. partager sur facebook

Le bois énergie

Le bois est qualifié bien souvent d’énergie renouvelable par excellence pour plusieurs raisons. D’abord, et à l’inverse des énergies fossiles, le bilan de gaz à effet de serre de son cycle de vie est nul. C’est simple : la combustion du bois ne dégage dans l'atmosphère que le gaz carbonique qu'il a emmagasiné pour grandir.

La ressource en bois des forêts françaises

En France, la forêt couvre 15 millions d'hectares, soit 28 % du territoire national. L'accroissement naturel de nos forêts représente un volume de 87 millions de m3 de bois chaque année. Tant que le volume de bois prélevé ne dépasse pas cet accroissement naturel, la ressource est préservée et on peut donc dire que c'est une énergie renouvelable (ce qui n'est pas le cas dans des pays soumis à la déforestation). Aujourd'hui environ 50 % de cet accroissement seulement est exploité.

 

Favoriser le développement local

Saviez-vous qu'Auvergne Rhône-Alpes est la première Région employeur de la filière bois ? Elle concentre 66 000 emplois et pas moins de 18 000 entreprises. La collecte, la transformation des matières, le transport, la livraison...

Non contente de créer des emplois locaux, la filière bois pourrait s'étendre encore plus car le combustible bois est largement sous-utilisé : sur les 6,3 millions de m3 d'accroissement de sa forêt par an, la région exploite seulement 3,5m3. S'approvisionner localement permet d'éviter la raréfaction de la ressource d'une part, mais aussi la fluctuation de prix induite par le risque à manquer du combustible. L'activité économique liée au bois est quatre fois plus forte que celle liée aux énergies fossiles ! En plus de contribuer à l'entretien des espaces forestiers et de sa maitrise, l'utilisation du bois énergie permet de valoriser les sous-produits forestiers. Ainsi, valoriser les résidus de bois et plus généralement les sous-produits forestiers participe à l'assainissement des espaces boisés.

Quelques notions de prix

Pour bien choisir son type de chauffage au bois, plusieurs éléments de prix sont à prendre en compte :

  • l'investissement initial,

A titre d'information, voici les coûts d'investissement moyens d'un appareil de chauffage au bois (appareil + tubage et pose) :
 - Poêle à bois bûches : 1 000 à 5 000€
 - Poêle à granulés : 3 000 à 7 000€
 - Poêle à accumulation à bois bûches : 5 000 à 16 000€
- Chaudière à bois bûches : 8 000 à 14 000€
- Chaudière à granulés : 10 000 à 20 000€
- Chaudière à bois déchiqueté  : 15 000 à 25 000€

 - Bois bûche : 50 à 80 € le stère
 - Granulé en sac : 250 à 320 € la tonne
 - Granulé en vrac livré : 190 à 220 € la tonne

  • les aides financières,
  • l'entretien qui varie entre 50 et 190 € par an selon le type d'appareil.

Choisir un équipement de chauffage au bois performant

Cheminées, inserts, poêles, chaudières... les appareils de chauffage au bois sont nombreux. Pour connaître la performance de l'équipement, il est important de regarder le rendement. Ce rendement peut varier de 10 % pour une cheminée à foyer ouvert de conception ancienne, à plus de 95 % pour une chaudière à granulés de bois. Du moins efficace au plus performant, on trouve : les cheminées à foyer ouvert, les inserts et foyers fermés, les poêles, et les chaudières.

Choisissez un appareil de chauffage possédant le label "Flamme Verte". Ce label vise à promouvoir les appareils les plus performants d'un point de vue énergétique et environnemental. Il prend en compte trois critères : le rendement énergétique de l'équipement, le taux d'émission de monoxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère et les émissions de particules fines.

Depuis 2015, seuls les appareils affichant au minimum 5 étoiles sont labellisés Flamme Verte.

  qualité des appareils de chauffage au bois pour la maison

Enfin, les appareils possédant une alimentation automatique (poêle et chaudière à granulés et chaudière à bois déchiqueté) par une vis sans fin ou par aspiration présentent de nombreux avantages :

  • allumage/extinction automatique à partir d’un thermostat,
  • programmation hebdomadaire,
  • allumage commandé à distance (télécommande),
  • autonomie de 1 à 3 jours.

Combustibles et certifications

La qualité du chauffage et de la combustion dépendent beaucoup des caractéristiques du combustible. Quel que soit le combustible, il est nécessaire de prévoir un lieu de stockage adapté de facon à préserver ses qualités.

  • Les bûches issues de feuillus durs (chêne, hêtre, bouleau, frêne, chataîgnier...) sont à privilégier aux résineux et feuillus tendres (épicéa, sapin, pin, mélèze...) car la combustion dure plus longtemps et encrassent moins les appareils et conduits. Pour une bonne combustion, les bûches doivent contenir moins de 20 % d'humidité (le séchage des bûches doit durer entre 1 an ½  et 2 ans). Pour vous garantir des bûches de qualité, il existe les normes NF bois de chauffage et France Bois Bûches.
    Bois bûches
       
  • Les plaquettes forestières ou bois déchiqueté sont obtenues par broyage de branches ou d’arbres forestiers ou bocagers. Elles mesurent 2 à 5 cm de longueur et ont une valeur énergétique comprise entre 2 500 et 3 900 kWh par tonne. Il est préférable que leur taux d’humidité soit inférieur à 30%. Il n’existe pas encore à ce jour de norme certifiant la qualité des plaquettes. En revanche en Rhône-Alpes, la certification chaleur bois qualité + engage les fournisseurs certifiés à produire un combustible propice au chaufferies automatiques et respectant un cahier des charges précis.
    bois déchiqueté
       
  • Les granulés ou pellets se présente sous la forme de petits cylindres de 6 mm de diamètre de 1 à 4 cm de longueur. Ils sont obtenus par la compression de sciures de bois de résineux et de feuillus ou de divers produits agricoles. La forte densité et la faible quantité d’eau (8-10%) des granulés leur confèrent une teneur énergétique élevée : le pouvoir calorifique est d’au moins 4 600 kWh par tonne. Les poêles et chaudières fonctionnant aux granulés possèdent donc les meilleurs rendements de combustion. Les granulés peuvent être livrés en vrac par camion souffleur, en «big-bag» de 500, 750 ou 1000 kg, ou en sacs de 10 à 25 kg. Pour garantir des granulés de qualité, il existe la certification NF granulés biocombustibles et les normes DIN Plus et ENplus. Pour en savoir plus sur les granulés, consultez le site de Propellet.
   

L'Espace Info>Énergie

Utiliser les énergies renouvelables dans votre logement ? L'Espace Info>Énergie peut vous apporter des conseils et de la documentation pour vous accompagner dans votre projet.

Contactez un conseiller énergie.

ALEC - Agence Locale de l'Energie et du Climat de la métropole grenobloise
14 avenue Benoît Frachon - 38400 Saint-Martin-d'Hères
Tél. 04 76 00 19 09
Tous droits réservés © ALEC Grenoble 2011