Votre barre d'outils Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeAugmenter les contrastes en inversant les couleursLa mise en forme courante correspond à celle par défaut Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyez cette page à un ami. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. partager sur facebook

Comprendre les aspects techniques de la rénovation énergétique des copropriétés

Pas toujours facile d'échanger avec un artisan, un maître d'œuvre ou un architecte ni de comprendre un devis. Si le monde du bâtiment vous est étranger, cette partie est faite pour vous : vous pourrez faire connaissance avec les principaux termes, matériaux, appareils et techniques relatifs aux travaux d'isolation thermique et plus largement de rénovation énergétique.

La rénovation énergétique d'un bâtiment porte sur différents éléments qui contribuent au fait qu'il consomme plus ou moins d'énergie pour son chauffage, sa production d'eau chaude sanitaire (ECS), son éclairage et son confort intérieur (qualité de l'air, fraîcheur en été) :

L'isolation du bâti

Le bâti, à savoir l'enveloppe du bâtiment, est constitué des murs extérieurs ou en contact avec des locaux non chauffés (cages d'escalier par exemple), de la toiture, du plancher bas (c'est-à-dire le plancher du rez-de-chaussée) et des menuiseries (fenêtres, portes et portes-fenêtres). Le but d'une rénovation énergétique sur ces postes est de les rendre le plus isolant possible, par ajout d'un matériau isolant, pour faire diminuer la consommation d'énergie nécessaire au chauffage des logements.

L'optimisation des systèmes énergétiques (chauffage, eau chaude, ventilation)

Les systèmes énergétiques sont les appareils et dispositifs qui assurent le chauffage, la climatisation, la production d'eau chaude sanitaire et la ventilation d'un bâtiment. Une rénovation énergétique de ces postes vise à en améliorer le rendement, c'est-à-dire à les rendre le plus efficaces possible, pour que le service qu'ils rendent soit assuré en consommant le minimum d'énergie.

Les économies d'électricité dans les parties communes

Les parties communes d'une copropriété peuvent être à l'origine d'une consommation d'énergie électrique importante, que l'on peut réduire par des mesures appropriées :

  • éclairage des cages d'escalier, caves, locaux poubelles, garages à vélo ou parkings souterrains pour les voitures, espaces extérieurs (jardins ou voies de circulation internes à la copropriété) ;
  • fonctionnement de la ventilation mécanique contrôlée (VMC) des logements et éventuellement des parkings souterrains ;
  • fonctionnement des ascenseurs.

Le recours aux énergies renouvelables

Il est toujours préférable de privilégier les économies d'énergie par des actions de sobriété (= consommer moins) et d'efficacité (= consommer mieux). Mais dans certains cas, il est possible d'aller plus loin : les énergies renouvelables permettent en effet de consommer propre. Deux possibilités s'offrent à vous : consommer celles qui vous sont proposées par certains fournisseurs d'énergie, ou plus directement consommer celles qui peuvent être produites au niveau de votre copropriété.

En copropriétés, et en termes de production "sur place", l'énergie solaire peut être utilisée pour préchauffer l'eau chaude (= solaire thermique) ou pour produire de l'électricité (= solaire photovoltaïque). Le bois (sous forme de granulés) peut être utilisé comme combustible d'une chaudière. On peut même envisager de recourir à la géothermie ou à l'aérothermie pour le chauffage et/ou la production d'eau chaude sanitaire.

Venez fabriquer votre nettoyant multiusages

Voir tout l'agenda

ALEC - Agence Locale de l'Energie et du Climat de la métropole grenobloise
14 avenue Benoît Frachon - 38400 Saint-Martin-d'Hères
Tél. 04 76 00 19 09
Tous droits réservés © ALEC Grenoble 2011