Votre barre d'outils Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeAugmenter les contrastes en inversant les couleursLa mise en forme courante correspond à celle par défaut Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyez cette page à un ami. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. partager sur facebook

Mur|Mur 2 référentiel travaux copropriétés 1945-1975

Un référentiel technique ambitieux mais réaliste

L’objectif du dispositif Mur|Mur 2 est de réduire significativement les besoins de chauffage des logements, grâce à la mise en place d’une isolation performante du bâti :

  • façades et pignons (= les murs extérieurs),
  • toitures (= toitures-terrasses ou combles perdus ou aménagés) ;
  • planchers bas (= plafond du sous-sol ou de caves ou garages ou du vide sanitaire) ;
  • menuiseries des parties communes (halls d’entrée et cages d’escalier) et des logements ;
  • ventilation.

 

Afin de permettre une réelle amélioration thermique, le traitement de chaque poste a été fixé au niveau « BBC rénovation compatible » (BBC = Bâtiment Basse Consommation).

Un référentiel technique « d’obligation de moyens » a été établi : il détaille les performances thermiques minimales à respecter pour chacun des postes listés ci-dessus.

Vous pouvez télécharger :

Les trois bouquets de travaux prédéfinis de Mur|Mur 2

L’idéal technico-économique de la rénovation énergétique d’une habitation est la rénovation globale (dénommée ci-dessous « exemplaire ») : tous les postes sont traités en une seule étape. Ceci implique cependant un investissement important auquel il n’est pas toujours possible de faire face.

Il est heureusement possible d’entreprendre une rénovation énergétique étape par étape, notamment pour répartir les dépenses sur plusieurs années, selon des priorités liées :

  • soit à des opportunités de travaux (par exemple isoler les murs par l’extérieur au moment du ravalement de façades, qui est une opération d’entretien d’un bâtiment qui doit être réalisée tous les 20 à 25 ans environ) ;
  • soit à des considérations énergétiques (par exemple traiter d’abord le poste qui contribue le plus aux déperditions de chaleur du logement).

Une étape peut ne traiter qu’un poste ou en regrouper quelques-uns, dans un souci de cohérence des travaux, de traitement optimal des interfaces entre postes ou de synergie.

Le dispositif Mur|Mur 2 a ainsi défini trois bouquets de travaux offrant une progressivité dans l’importance des travaux à entreprendre, de façon à pouvoir proposer au plus grand nombre de copropriétés un scénario de rénovation adapté à leur situation.

Seuls les travaux qui s’inscrivent dans l’un des bouquets de travaux présentés ci-dessous ouvrent droit aux subventions accordées par Mur|Mur 2, volet « copropriétés 1945-1975 ».

En fonction des situations particulières, des dérogations peuvent toutefois être accordées sur présentation d’un dossier technique en exposant les raisons. Seul le comité technique est habilité à délivrer ces dérogations, dûment argumentées.

 

1) Bouquet « rénovation progressive »

  • Isolation thermique par l’extérieur des façades et pignons ; toute façade faisant l’objet d’un ravalement doit obligatoirement être isolée, sauf dérogation ; en tout état de cause, il faut isoler au minimum 50 % de la surface totale des murs extérieurs du bâtiment ;
  • Remplacement des vieilles menuiseries des parties communes (fenêtres et portes-fenêtres des halls d’entrée et cages d’escalier) par des menuiseries à isolation renforcée ;
  • Travaux optionnels : réfection de la ventilation en un système efficace sur les plans énergétique et sanitaire (ventilation générale et permanente, à débits modulés).

 

2) Bouquet « rénovation complète »

  • Rénovation progressive ;
  • + isolation thermique de la toiture (toiture-terrasse, combles perdus ou aménagés) ;
  • + isolation thermique du plancher bas (plafond du sous-sol ou de caves ou garages ou du vide sanitaire).

 

3) Bouquet « rénovation exemplaire » (ne concerne que les copropriétés en chauffage collectif)

  • Rénovation complète ;
  • + remplacement des vieilles menuiseries des parties privatives (menuiseries antérieures aux années 2000-2005 environ) ;
  • + réfection (obligatoire et non plus optionnelle) de la ventilation en un système efficace sur les plans énergétique et sanitaire.

Ce bouquet vise l’excellence en matière d’efficacité énergétique, aussi bien par le traitement poussé des différents postes de déperditions thermiques que par un contrôle rigoureux de la mise en œuvre des travaux (assuré par un bureau d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage, rémunéré par la Métro) et de l’optimisation du fonctionnement de la chaufferie collective après les travaux.

Il est également prévu un suivi des consommations énergétiques dans 10 à 15 % des logements (instrumentation dans les parties communes et privatives prise en charge par Grenoble-Alpes Métropole).

La charte architecturale

Afin de ne pas sacrifier l’architecture des bâtiments à la performance énergétique, il est demandé aux maîtres d’œuvre et architectes de justifier leurs choix techniques, conformément à l’esprit de la charte architecturale de Mur|Mur 2 :

ALEC - Agence Locale de l'Energie et du Climat de la métropole grenobloise
14 avenue Benoît Frachon - 38400 Saint-Martin-d'Hères
Tél. 04 76 00 19 09
Tous droits réservés © ALEC Grenoble 2011