Votre barre d'outils Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeAugmenter les contrastes en inversant les couleursLa mise en forme courante correspond à celle par défaut Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyez cette page à un ami. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. partager sur facebook

L'installation solaire photovoltaïque de l'ALEC

Financée en partie par le programme européen Cityzen, l'ALEC a réalisé en 2017 une installation photovoltaïque en autoconsommation avec stockage. D'une puissance de 16,5 kWc, composée de 55 modules lestés sur le toit du bâtiment, cette installation est dotée d'une batterie pouvant stocker 4,5 kWh.

Principe de l'installation

D'une puissance de 16,5 kWc, composée de 55 modules lestés sur le toit terrasse du bâtiment, cette installation est dotée d'une batterie pouvant stocker 4,5 kWh. Cette capacité est relativement modeste (2 heures d'approvisionnement environ), mais l'objectif recherché était avant tout de pouvoir tester différents scénarios de fonctionnement.
L'électricité solaire alimente en priorité le bâtiment, le surplus étant stocké dans la batterie puis injecté sur le réseau de distribution public lorsque cette dernière est chargée à 100%.
La batterie se charge et se décharge donc au fil de la journée, au gré de l'ensoleillement et des besoins électriques du bâtiment. Ce mode de gestion permet d'optimiser l'autoconsommation, tout comme la présence de cumulus électriques qui jouent un rôle de stockage tampon.

Premier bilan énergie

De mai 2018 à avril 2018, l'installation a produit 19 833 kWh et 81 % de l'électricité produite a été autoconsommée dans le bâtiment. Les 19% restant ont été injectés sur le réseau.

Ces premiers résultats confirment l'adéquation générale entre les périodes de production et de consommation du bâtiment. Il est à noter ici que les besoins en chauffage et climatisation sont assurés par une pompe à chaleur de type air/air ce qui rend d'autant plus pertinent le choix de l'autoconsommation.

Au final, l'installation solaire a permis de couvrir 22 % des consommations énergétiques totales du bâtiment (autoproduction), ce qui représente une économie financière de 2 236 €, légèrement supérieure aux estimations.

Exemple de profil journalier production - consommation

Le graphique ci-après permet de visualiser le bilan de consommation d'une journée ensoleillée, avec la climatisation en fonctionnement dans certains bureaux. On voit ainsi :

  • une production solaire qui couvre l'essentiel des besoins du bâtiment pendant la journée,
  • que la batterie se décharge lorsque les besoins du bâtiment sont supérieurs à l'énergie produite par les capteurs. A l'inverse, l'énergie solaire est injectée sur le réseau lorsque la production est excédentaire (courbe noire "au-dessus").

ALEC - Agence Locale de l'Energie et du Climat de la métropole grenobloise
14 avenue Benoît Frachon - 38400 Saint-Martin-d'Hères
Tél. 04 76 00 19 09
Tous droits réservés © ALEC Grenoble 2011