Votre barre d'outils Diminuer la taille de la policeAugmenter la taille de la policeAugmenter les contrastes en inversant les couleursLa mise en forme courante correspond à celle par défaut Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Envoyez cette page à un ami. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. partager sur facebook

Le compostage

Le compostage est une décomposition naturelle des déchets organiques par des micro-organismes présents dans le sol, permettant l'obtention de compost.

Pourquoi faire son compost ?

  • Pour restituer au sol les éléments nécessaires pour un beau jardin ou un potager productif: un terreau nutritif gratuit, efficace et sans impact sur l'homme, le sol, les plantes et les animaux ;
  • Pour réutiliser les déchets de cuisine et donc réduire significativement ses poubelles (30% environ) : des poubelles jetées moins souvent, donc moins de sacs poubelle utilisés et moins de déchets incinérés...
  • Pour recycler les déchets verts du jardin, permettant de limiter les allers-retours en déchetteries ou les brûlages à l'air libre très polluants !
 

Un compost de qualité

Pour obtenir un compost bien équilibré en carbone/azote et maintenir une bonne aération, il faut apporter environ 50% de matières vertes pour 50% de matières brunes :

  • Les matières "vertes" (fraîches) sont principalement les déchets de cuisine mais aussi par exemple les tontes de gazon fraîches, qui sont humides, molles et contiennent les substances rapidement fermentescibles. Elles sont riches en sels minéraux et en azote. Seules, l'aération est mauvaise et le compostage se fait mal.
  • Les matières "brunes" (sèches) sont les feuilles mortes, branches broyées, copeaux de bois et sciure, écorce, paille, riches en lignine et en cellulose qui apportent la matière carbonée. Seules, elles se décomposent lentement car elles manquent d'eau et d'azote.

Conseils d'utilisation

  1. Lors des tailles et ratissages, gardez un tas de matières brunes sèches à côté de votre composteur qui permettront de recouvrir les déchets de cuisine au fur et à mesure de leur arrivée.
  2. À chaque nouveau dépôt, il est important de mélanger ces déchets avec l'apport précédent afin de répartir les micro-organismes décomposeurs et ainsi accélérer le compostage.
  3. Il est important d'aérer le compost pour apporter l'oxygène nécessaire aux micro-organismes décomposeurs. Sinon la fermentation est anaérobie (sans oxygène) et donc malodorante. L'excès de matières vertes se tasse en fermentant, ce qui diminue l'aération. Les matières brunes plus grossières permettent cet apport d'oxygène.
  4. Vérifiez régulièrement l'humidité de votre compost : il doit être comme une éponge essorée, mouillée mais pas saturée en eau. Au besoin, ajoutez des déchets humides ou pulvérisez un peu d'eau. Sec, le compostage ne se fera pas ou très lentement, trop humide, il y aura fermentation anaérobie, source d'odeurs et de prolifération de moucherons.

Au bout de six à neuf mois, les déchets sont complètement compostés : la matière est noire et grumeleuse comme du marc de café, elle a une odeur légère d'humus de forêt, les éléments ne sont pas reconnaissables et il n'y a presque plus de vers rouges (eisenia fetida). Le compost peut être utilisé tel quel ou en mélange avec de la terre, pour le potager, les arbres fruitiers ou les fleurs, pour les semis ou pour planter.

Faire son choix entre :

Un composteur et un lombricomposteur

L'espace Info>Énergie

Saviez-vous que votre Espace Info>Énergie peut aussi répondre à vos questions sur l'éco-consommation.

Alors n'hésitez plus, contactez-nous !

ALEC - Agence Locale de l'Energie et du Climat de la métropole grenobloise
14 avenue Benoît Frachon - 38400 Saint-Martin-d'Hères
Tél. 04 76 00 19 09
Tous droits réservés © ALEC Grenoble 2011